Chacun doit trouver son destin, mais si tu es perdu, regarde le ciel et laisse les étoiles guider ton chemin...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Les groupes des hybrides dociles et neutres sont fermés jusqu'à nouvel ordre.
• Les hybrides mythiques ne sont plus acceptés non plus. Merci de privilégier les maîtres et maîtresses.

Partagez | 
 

 RP LOIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Messages : 19
Date d'inscription : 30/10/2014
avatar
Admin
Admin

MessageSujet: RP LOIC    Lun 16 Mar - 13:56

Cyd, Aaron. Déjà deux de partis, tu ne savais pas ni où ils étaient ni même ce qu’ils faisaient et au fond t’en avais strictement rien à foutre, qu’ils aillent au diable ces deux là. T’avais fais en sorte de leur offrir une chambre s’ils se tenaient tranquille et résultat ? Il n’y avait plus personne, tu te retrouvais encore seule.

Bon, au moins tu étais tranquille, tu pouvais baiser quand bon te semblais, ramener qui tu voulais et vivre ta vie de solitaire sans aucun soucis mais bon dieu que tu avais besoin d’un truc pour faire le ménage, ça t’enlèverais une écharde du pied et tu pourras toujours lui mettre un ou deux coups lorsque tu rentreras énerver de l’église.

Soupirant doucement, tu sortis de chez toi, il te fallait un truc, n’importe quoi, peut-importe le prix, peut-importe la race, tant que c’était présentable dehors et pas trop sauvage, tu t’en contenteras. Oui, c’était toujours mieux que passer l’aspirateur toi-même et tu savais très bien que tes collègues refuseraient cette basse besogne, et ce n’est pas à ton cher Aaron ou Kanashimi que tu allais demander ça, oh que non !

Tu laissais tes talons claquer contre les pavés, surplombant les autres, les fixant de ce regard hautain et égoïste, froid et presque violent, oui, tu pouvais terrifier quand tu le souhaitais mais après tout, ce n’était pas plus mal ainsi. Tirant une longue taffe sur la clope que tu venais d’allumer, tu posas tes yeux sur une animalerie au loin, elle sera ta destination, l’endroit où tu trouveras ta nouvelle proie, ta nouvelle chose, celle que tu rabaisseras et jetteras lorsque tu n’en voudras plus.

Laissant la fumée s’échapper de tes lèvres, tu traças ta route jusqu’à l’animalerie, lançant ce regard dégouté aux hybrides de la vitrine, ils avaient de la chance d’être là, en cage, protégés de tes coups et de tes canons. Écrasant ton mégot au sol, tu entras dans le bâtiment, saluant brièvement le vendeur en traçant le long des cages.

Sales bestioles déchues, sales créatures dégoutantes et pleines de maladies, sales choses refusant parfois d’écouter vos ordres, à vous humains. Tu t’intéressas à certains d’entre eux, il te fallait un homme, tu ne voulais pas d’une femme, d’une rivale qui oserait poser son regard sur tes amants, même sans leur adresser la parole. Et les hommes seraient plus endurants à tes coups …

Ton regard se posa sur les cages, silencieuse, fixant de ton air dédaigneux chacune des cages, tes talons résonnant contre le carrelage, ces regards remplis de pitié, de haine ou encore ... d'indifférence ? Tu en avais rencontré pas mal des hybrides, énormément même, mais jamais avec un regard comme celui-ci. Vide, sans émotions apparentes, comme s'il était mort au fond de la pièce, presque seul dans son coin. Un jouet déjà brisé ? Il n'y aura rien d'intéressant à le détruire davantage et pourtant ... tu t'en approchas alors que le vendeur semblait venir à ta rencontre, le coupant dans sa lancée alors que tu t'approchas de la bestiole qui ne relevas même pas les yeux vers toi. Frappant la cage d'un coup de pied, comme pour le faire réagir, tu lui crachas presque à la figurine, les mains fourrées dans les poches de ton pantalon en cuir.

« Tu n'as pas peur des humains ? Tu ne nous détestent pas ? Nous qui sommes supérieurs aux insectes que vous êtes ? Tu m'intéresses la bestiole, pas besoin d'ouvrir la bouche, tu en auras assez bien l'occasion lorsque tu me serviras de souffre douleur ..»

Briser une poupée déjà désarticulée ? C'était une option intéressante malgré tout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocket-monsters.forumactif.fr
 

RP LOIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nos jeunes Wallons sur la tôle ondulée de WUUSTWEZEL
» La FMB à Bilzen
» le reçit de haid.....les oursins
» mieux que Kohlanta
» Honville ,le bain de cailloux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pocket Monsters :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-